Parcoursup : une usine à stress

« Parcoursup une machine à stress » déclarait Emmanuel Macron sur le plateau de M6 le 23 mars dernier… et nous sommes bien d’accord !

On le constate chaque année, l’ouverture de la plateforme Parcoursup sonne le début d’une longue période de d’anxiété généralisée pour les jeunes français : Selon l’Express, 62,3 % des lycéens se sentent stressés ou paniqués par l’ouverture officielle de la phase de formulation des vœux.

Et quand l’anxiété des ados se mêle au stress des parents, la tension peut rendre les relations…explosives !

Face au stress, comment aider nos jeunes ?

Il s’agit pour les accompagnants d’aider le jeune à faire baisser son anxiété en étant à ses côtés pour l’encourager. Voici quelques conseils lumineux :

  • Agir : la procrastination est une stratégie court terme d’évitement du stress qui privilégie le plaisir immédiat mais a pour effet pervers de renforcer l’anxiété et la culpabilité vis-à-vis de la tâche que l’on sait devoir accomplir. Inviter nos jeunes à entrer dans l’action par des tâches simples permet d’ouvrir la soupape et faire descendre la pression.
  • Faire des choix éclairés : on sait que les décisions d’orientation et les activités qui lui sont associées peuvent être perçues comme anxiogènes. Préciser son projet d’orientation selon ses valeurs, ses aspirations et ses forces rend les choix beaucoup plus évidents et donc bien moins stressants. Avoir pris le temps de construire un projet à partir de soi (compétences, appétences) mais également des formations, de leurs contenus, attendus et modalités pédagogiques) permet de dissiper un brouillard dans une offre abondante de formations.
  • Comprendre le fonctionnement de la plateforme : Parcoursup est souvent perçue comme une grande inconnue qui génère de nombreuses peurs de se tromper, de mal renseigner son dossier, de ne pas respecter les délais…
  • Échanger : le partage permet de renforcer les liens et d’obtenir du soutien afin d’être rassuré, de restaurer l’estime de soi, le sentiment de compétence et d’atténuer le sentiment de solitude éprouvé face à la situation. L’efficacité de ce partage repose sur la qualité des liens tissés avec l’entourage. Plus les adolescents perçoivent les relations avec ces personnes comme sécurisantes, plus ils pourront s’impliquer dans ce partage, et plus ils en tireront des bénéfices psychologiques.

Parcoursup, comment ça se passe à l’Année lumière ?

  • Nos lumineux participent à des ateliers de « Connaissance de soi » et à un parcours de découverte des différents univers professionnels (rencontres, visites, enquêtes métiers…). Cette collecte d’informations leurs permet de clarifier leurs choix lors d’ateliers « orientation ».
  • Côté site « Parcoursup », des ateliers dédiés ont pour mission de percer le mystère du fonctionnement et les attendus de la plateforme.
  • Par ailleurs, nos coachs d’orientation tissent une relation de confiance avec les Lumineux, les soutiennent, les encouragent et leurs apportent une assistance dans la valorisation de leurs dossiers.
  • Enfin, pour prendre soin de soi dans cette période chahutée, les lumineux participent à des séances de sophrologie : On inspire profondément et on relâche la pression !